Rechercher

Mon enfant ne veut pas partager!

Mis à jour : sept. 11




Votre enfant ne veut pas partager? Comment faire?

Tout d'abord rappelons-nous qu'il ne suffit pas de dire: "PARTAGE!" pour que nos enfants se mettent à le faire.


La première chose lorsque nos enfants ne partagent pas est de nous demander: "que se passe-t-il?", de se mettre dans leurs baskets et d'essayer de comprendre pourquoi.


Est-ce parce que notre enfant ne sait pas encore ce que partager veut dire? Ou bien essaye-t-il de nous dire autre chose à travers ce comportement? Rappelons-nous qu'il y a différentes raisons pour lesquelles un enfant ne partage pas et plus on va comprendre pourquoi plus notre réponse pourra être adaptée et pertinente.



Partager implique beaucoup de choses. Il faut déjà pouvoir comprendre ce que partager veut dire et qu'il y a une différence entre partager et donner. Il faut également avoir confiance que l'autre personne n'abîmera pas notre jouet. Il faut aussi être suffisamment rempli dans ses propres besoins pour bien partager avec l'autre (pas trop fatigué, pas trop faim, pas trop en manque d'attention etc.). Et pour finir, il faut également recevoir un modèle de partage de la part de nos parents (car nos enfants apprennent par imitation et il est donc important qu'ils nous voient partager afin d'apprendre à le faire également).



Prenons quelques exemples concrets pour nous aider à y voir plus clair:



Situation 1: votre enfant ne veut pas partager car il est jeune et il ne sait pas encore bien ce que cela veut dire et comment faire. On imagine la scène: votre fils est avec son copain Paul et il refuse de lui prêter sa poupée (sortons du cliché...voiture=garçon et poupée=fille). Que faire?


"Tu sais quand tu prêtes ta poupée à Paul, il joue un petit moment avec puis il va te la rendre" Expliquez donc très brièvement à votre enfant que quand on prête, ça revient :-)

On aide alors l'enfant à comprendre que l'objet qui est prêté, part momentanément puis revient.

Un autre exemple: la copine de votre fille veut jouer avec sa poupée blonde (mince les clichés sont revenus ;-)) et votre fille ne veut pas. Vous pouvez dire: "Ce qu'on peut faire c'est qu'Emilie fait la maman de la poupée blonde au début et toi la maman de la poupée brune. Et après on change et c'est toi qui fait la maman de la poupée blonde, ok?" A nouveau, on aide l'enfant à comprendre ce mouvement de va et vient (ce qui part revient) et on l'aide à trouver des solutions face au problème qu'il rencontre.


N'oubliez pas que parfois notre enfant ne veut pas partager car il a un trop plein de fatigue et que c'est juste sa façon de nous dire qu'il est épuisé (ou qu'il a faim ou qu'il a besoin d'un moment de calme, etc.) et que c'est le moment de se reposer (ou de manger). Pensez donc à planifier les moments de jeux avec les autres enfants quand votre enfant n'est pas trop fatigué et à décoder les comportements de votre enfant.




Situation 2: Votre enfant essaye de vous dire quelque chose à travers le fait qu'il ne partage pas.

Par exemple, il ne partage plus rien et ce depuis la naissance de son petit frère ou sa petite soeur. C'est peut-être une façon de dire: c'est bon, on m'a déjà piqué maman et papa, du coup je ne prête plus rien d'autre :-) Décodez le message de votre enfant et passez un peu de temps avec lui pour qu'il comprenne que partager maman ou papa avec un petit frère ou une petite soeur ne veut pas dire qu'on a perdu maman et papa. Aidez-le ensuite à apprendre que quand il prête à son petit frère ou sa petite soeur, les jouets reviennent et que son cadet peut également lui prêter des jouets. Il y a donc un échange et une réciprocité.

Si de façon générale vos enfants ne partagent rien entre eux, il y a probablement quelque chose de plus large à travailler que juste la question du partage. Peut-être que vous ne faites que de gronder l'aînée et du coup il en a marre de son petit frère et ne veut rien lui prêter. Peut-être que vous passez beaucoup plus de temps avec l'un par rapport à l'autre et du coup il y a de la jalousie. A nouveau, essayez de voir au delà du comportement et de comprendre ce que votre enfant essaye de vous dire avec ses moyens. Dans ces situations, il s'agit donc probablement plus d'une question de rivalité et de besoin d'attention que de partage à proprement parler. Essayez donc de remplir le besoin de votre enfant et de travailler sur la question de la rivalité dans la fratrie. POUR CE FAIRE, vous trouverez plus d'informations dans le chapitre Conflit dans la fratrie du Guide Etre parent, parlons-en



Situation 3: Votre enfant ne veut pas partager un jouet précis car c'est un jouet qu'il aime beaucoup ou bien son copain ou sa copine est brusque et cela inquiète votre enfant. Commencez par identifier ce qui se passe et vous pouvez ensuite donner un coup de main à votre enfant: "Tu aimes beaucoup ce jouet et tu as peur qu'il soit fragile? Je comprends. Il y a sûrement un autre jouet qu'on peut partager avec Emma. Tu peux trouver quelque chose d'autre qu'Emma aimerait bien? A nouveau, on aide nos enfants à trouver des solutions par rapport aux problèmes rencontrés et la recherche de solution est une compétence qui leur sera très utile tout au long de leur vie.


Petit rappel: Souvent on en demande plus à nos enfants qu'à nous mêmes. Rappelons-nous qu'il est normal de ne pas vouloir TOUT partager. Il y a des choses que je partage volontiers avec mes amis et d'autres que je partage moins volontiers :-) Apprendre à partager ça ne veut pas dire qu'on donne tout aux autres. Lorsqu'on veut apprendre le partage à nos enfants on doit donc comprendre et respecter qu'ils ne veulent pas toujours tout partager.


LA PETITE ASTUCE: Lorsque mes enfants étaient petits, mon mari avait trouvé ce petit truc qui aidait nos enfants dans les moments de partage. Avant que des ami(e)s viennent à la maison, il disait aux enfants: "Vous pouvez choisir deux jouets à vous que vous ne voulez pas que les copains, copines prennent pour jouer. On les mettra dans notre chambre pour que personne ne les prenne." Du coup, mes enfants étaient tout rassurés pour ces jouets qu'ils aimaient tant et partageaient sans difficulté une fois leur copain/copine arrivés.


Partager est un apprentissage et nos enfants ont besoin de notre compréhension et de notre guidance pour leurs différents apprentissages. Rappelez-vous cependant que l'irrespect amène à l'opposition et que le respect mène à la collaboration. Veillez donc à vous montrer respectueux lorsque vous souhaitez apprendre quelque chose à votre enfant.


J'espère que ces quelques pistes vous auront aidé. Si vous souhaitez mieux comprendre les comportements de vos enfants, vous trouverez une foule d'informations, d'exemples et d'outils dans le guide en ligne Etre parent, parlons-en.


Je vous souhaite une toute belle journée,

Alessandra Retti Cordey

Psychologue-psychothérapeute FSP

Et maman de deux enfants ;-)






92 vues

© Copyright 2019-2020 Alessandra Retti Cordey - Tous droits réservés