Rechercher

La force des larmes



Si on me demandait quel est l’un des outils les plus efficaces contre l’anxiété, je répondrais sans aucun doute: pleurer!


L’anxiété se crée souvent lorsqu’on retient des émotions comme de la peur, de la tristesse ou de la colère. En retenant ces émotions, on crée de la tension en nous. Cette tension s’accumule au fur et à mesure et si on ne la décharge pas cela peut se transformer en anxiété, en maux de ventre, en maux de tête, en impulsivité, en fatigue, etc. Une émotion est une charge tensionnelle qui a besoin d’être relâchée et pleurer est une des façons les plus efficaces de le faire.


Cependant, on ne nous a pas appris à faire cela. On ne nous a pas appris que pleurer est bon pour notre santé. On nous a appris que pleurer c’est de la faiblesse. Alors on retient nos larmes.

Aujourd’hui, je vous invite à voir les larmes différemment. A les voir comme un moyen merveilleux, naturel et corporel de relâcher ce que nous avons besoin de relâcher. Je vous invite à faire cette expérience et à découvrir le pouvoir apaisant des larmes.

Si vous ressentez de l’anxiété actuellement, demandez-vous si vous êtes en train de retenir une émotion ou si vous en avez retenu dernièrement? Des soucis au travail? De la pression? Des craintes liées au Covid? Un manque de soutien? Un sentiment de solitude? Des conflits internes? Un évènement effrayant (accident de voiture, opération, etc.), etc. On a tellement l’habitude de ne pas dire “j’ai peur”, “je suis triste”, qu’on finit par retenir tant de choses en nous et ne pas vivre l’émotion au présent.

Je vous propose de partir à la découverte de ces émotions retenues et de les relâcher à travers les pleurs. Pleurez tant que vous en avez besoin. Laissez sortir ces émotions retenues. Qu’elles soient d’aujourd’hui ou de votre passé. Pleurez pour les peurs, les tristesses ou les colères que vous avez du retenir enfant lorsque, par exemple, votre père criait ou que votre mère vous ignorait ou que vous vous sentiez seul(e) ou encore que vous aviez des difficultés à l’école. Pleurez pour les tensions d’hier et d’aujourd’hui et apprenez à les relâcher. Apprennons à voir les pleurs comme une amie plutôt que comme une ennemie.


Beaucoup de gens pensent que s’ils se confrontent à ces émotions douloureuses c’est la porte ouverte à la dépression, à l’abattement. Or c’est tout le contraire. Relâcher ces tensions est ce qui va nous apaiser, nous soulager et nous redonner de l’énergie. Alors je vous souhaite un tout beau voyage dans le monde des émotions.

Chaleureusement,

Alessandra


212 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout